Reconduction de la convention-cadre entre la FFE et le ministère de l’Éducation Nationale

La reconduction de la convention-cadre entre la Fédération Française des Échecs et le Ministère de l’Éducation Nationale a été signée le mercredi 1er février. Le président de la FFE, Bachar Kouatly a rencontré la ministre Najat Vallaud-Belkacem pour officialiser le renouvellement de ce texte de référence dans nos relations avec le ministère. Dans son discours, la ministre a rappelé qu’ « au plaisir du sport, se mêlent les joies de l’esprit ». Un jeu d’échecs lui a été offert, et quelques coups ont même été joués.

La présence de Denis Masseglia, président du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), permet aussi d’ancrer les Échecs français au sein de la dynamique sportive autour de la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques de 2024. Base du développement des Échecs à l’école, cette convention ouvre donc de nouvelles perspectives de développement.

En effet, cette signature facilitera les démarches des clubs auprès des établissements scolaires, en donnant aux Échecs une plus grande légitimité. Le texte concerne désormais les écoles maternelles, ce qui amplifiera la dynamique déjà mise en œuvre puisque deux écoles maternelles ont été récompensées par la FFE lors du concours l’École sur l’Échiquier qu’elle a organisé en 2016.

La reconduction de cette convention est par conséquent un temps fort pour les Échecs français.
La Convention

De gauche à droite : David Ros, maire d’Orsay, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, Bachar Kouatly, président de la FFE, Marie Sebag, n°1 française, Thierry Meignen, maire du Blanc-Mesnil et Annie Cabrera, Inspectrice de l’Éducation Nationale de la circonscription de Pantin.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.